LIRE PLUS TARD - TÉLÉCHARGER EN PDF >> CLIQUEZ ICI <<

Me permettez-vous de vous poser les questions suivantes ?

Si vous ne me le permettez pas, alors fermez vite cette fenêtre…et sinon, continuez la lecture 🙂

  • Est-ce que vous êtes satisfait de vos résultats dans votre activité de marketing de réseau ?
  • Est-ce que c’est tous les jours facile et est-ce que c’est comme vous pensiez que ce serait ?
  • Ne vous est-il jamais arrivé de vous dire : « je me suis trompé, j’arrête ! » ?
  • N’avez-vous jamais fait « saute MLM » en pensant que dans cette nouvelle opportunité les choses se passeraient mieux… mais finalement les résultats sont encore les mêmes ?

Et puis finalement n’êtes-vous pas en train de vous dire que c’est vous qui êtes en cause, que c’est de votre faute, que vous n’êtes pas capable, que pour les autres ça marche mais pas pour vous…

Parce que vous, vous êtes timide, vous n’aimez pas vendre, vous n’aimez pas parler à tout le monde de votre produit, vous n’aimez pas prendre l’argent des autres, ça vous met mal à l’aise, ça vous gène.

Et puis vous ne savez pas à qui parler.

Et vous n’aimez pas non plus parrainer, parce que vous ne savez pas trop quoi faire de votre filleul, quoi lui apprendre ? Quoi lui dire ? Quoi lui montrer ? Puisque de toute façon pour vous, ça ne marche pas.

Mais si vous êtes encore là c’est que vous y croyez

Et NON, vous ne voulez pas vendre un produit, ni une opportunité, vous voulez changer la vie des gens, vous voulez les aider à trouver un autre moyen de s’accomplir, vous voulez trouver une solution à leur problèmes et c’est comme ça, que, à votre tour, vous arriverez à vous accomplir.

Est-ce que je me trompe ?

Mais alors pourquoi n’y arrivez-vous pas ?

Votre tâche est complètement honorable et louable, où est donc le problème ?

C’est une des premières choses que j’ai cherché à comprendre lorsque je me suis lancé dans le marketing de réseau, intriguée par le taux d’échec et d’abandon.

Et de mes pérégrinations j’ai pu vous faire profiter au travers de mon blog mais principalement j’ai pu constater que tout cela ne s’improvisait pas.

Il y avait des compétences à apprendre, à développer et à maitriser.

Et toutes ces compétences reposaient en grande partie sur la connaissance humaine – ce qui explique certainement l’engouement pour le développement personnel par un grand nombre de personnes dans le marketing de réseau.

Et le marketeur qui m’a le plus appris dans ce domaine c’est Tom Big Al Schreiter.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de Big Al et de comment il a, lui aussi, commencé dans le marketing de réseau. Il y a de fortes chances que vous vous reconnaissiez.

C’était en 1972, il venait de se marier et sa femme attendait son premier enfant.

Estimant qu’il ne gagnait pas assez d’argent pour assumer charge de famille, elle lui a demandé de trouver un travail complémentaire. C’est comme ça qu’il a commencé dans le marketing de réseau.

Pendant les 22 mois qui suivirent, il a travaillé comme un fou. Il était présent à toutes les formations, tous les congrès, tous les appels, et tous les évènement de la compagnie.

Et au bout d’un an et de dix mois, il a dressé son bilan : 0 distributeur et 0 consommateur, tout le reste était bon !

Il était donc fortement frustré de constater que de travailler dur ne servait à rien et que d’autres réussissaient là où il échouait.

Il est donc retourné voir son parrain, et lui a dit :

– « Parrain, j’ai besoin d’avoir plus de monde a mes présentations, dis moi quoi dire et quoi faire »

Et voilà ce que son parrain lui a répondu :

– « Ce que tu dois faire c’est améliorer ton attitude »

Alors il est reparti sur le terrain, il a amélioré son attitude, et personne n’est venu… par contre il s’est senti nettement mieux.

Alors il est encore retourné voir son parrain qui lui a dit cette fois-ci d’être plus positif, de croire plus en son affaire, d’être plus motivé….

Ce qu’il a fait…

… Et personne n’est venu.

Parce que voilà comment les choses se passent réellement :

D’avoir une vraiment bonne attitude, une forte croyance en son affaire, d’avoir des objectifs, d’être motivé, sont de bonne choses pour vous améliorer, mais quand vous êtes là-bas, sur le terrain, en face à face à parler avec les gens, ça ne marche pas.

Tout ça peut vous interpeller, car votre parrain vous a probablement expliqué que tous les matins il fallait vous fixer des objectifs et vous motiver.

Mais prenez le temps d’y réfléchir, fermez les yeux et souvenez-vous, vous venez de commencer, vous venez de signer votre contrat de distributeur…ça revient ? Vous vous y voyez ?

Bien, à présent est-ce que vous pensez avoir fait partie des gens qui avaient la bonne attitude ? Qui croyaient en votre produit ? Qui étaient motivés ? Qui étaient positifs ?

Et est-ce que vous pensez faire partie des gens qui ont commencé, vraiment très doucement, comme Big Al ?

Il y a de fortes chances que vous ayez répondu oui aux 2 questions !

Et c’est normal, car la majorité d’entre-nous avons tous la bonne attitude, la motivation, la croyance…

Et quand nos nouveaux distributeurs commencent, ils ont aussi tout cela.

Ils n’ont pas besoin d’écrire une centaine d’affirmation en plus, ils n’ont pas besoin de travailler sur leur pourquoi pendant les trois prochains mois parce qu’ils le connaissent déjà.

Mais alors, si toutes ces choses ne marchent pas, qu’est ce qu’il manque ?

C’est la question que s’est posé Big Al lorsque sa femme lui a annoncé qu’elle était enceinte de leur deuxième enfant et qu’elle lui a demandé où en était son business ! C’est régulier lui a-t-il répondu !

Et il a découvert le chainon manquant, c’est une petite chose que l’on appelle « compétences ».

C’est de savoir exactement quoi dire et de savoir exactement quoi faire.

Et le bonne nouvelle c’est que si vous avez ces compétences, alors vous pouvez faire ce business.

Vous n’avez pas besoin d’être positif, motivé, vous n’avez pas besoins d’apprendre la lévitation, ni d’être un aguicheur professionnel, rien de tous cela. Vous pouvez même être timide, non motivé, négatif, et quand même faire ce business, si vous avez ces compétences.

Big Al en a dénombré 25 et voici en gros qu’est-ce que ces compétences peuvent vous apporter :

  • Comprendre le langage secret des prospects,
  • Présenter votre opportunité en une minute,
  • Créer instantanément un rapport avec vos prospects,
  • Conclure,
  • Comprendre les besoins et les désirs,
  • Faire que les prospects vous écoutent…

Là on est dans le concret : on apprend, on s’entraine, on test et on obtient des résultats.

Je vous dis tout cela aujourd’hui parce que je considère qu’il est important, voir primordial, que vous puissiez également profiter de ces compétences.

Or Big Al, dans ses formations partout au travers le monde, parle souvent d’un marketeur francophone, il le nomme « mon ami Jean-Philippe » et il raconte très souvent comment, alors qu’ils déjeunaient ensemble dans un restaurant belge, Jean-Philippe a fait pour recruter le serveur en utilisant les bons mots, la bonne compétence.

Pour vous dire que Jean-Philippe Hulin a été formé à bonne école et qu’il est complètement en mesure d’enseigner à son tour les fameuses compétences directement apprises auprès de Big Al.

Aujourd’hui, fort de son expérience et de ses résultats, il a décidé d’enseigner ces compétences et les nouvelles qu’il a apprises et testées, ce sont les secrets du MLM.

Personnellement je n’ai pas hésité une seconde à acheter les 26 Secrets de MLM – en avant première – dès leur lancement il y a presque un an maintenant.

Car même si j’ai déjà acheté toutes les formations de Big Al, le fait qu’elles soient aujourd’hui adaptées au monde francophone et qu’elles soient également mises à jour, m’a enchanté.

J’ai donc testé et je peux vous dire que j’ai retrouvé, ce que les américains appellent le « Ah Ha Moment », à l’écoute de certains passages.

Alors oui je vous recommande plus que vivement cette formation, si vous ne deviez en acheter qu’une cette année ce serait sûrement celle-là.

A condition bien évidemment de mettre en applications les 26 secrets qui vont vous être révélés !

Si cela doit rentrer d’un côté et ressortir de l’autre, si vous pensez ne même pas pouvoir trouver le temps de tous les regarder, alors surtout gardez votre carte bancaire au chaud.

Et si vous pensez que vous savez déjà tout ça, que vous avez déjà eu toutes les formations qu’il fallait la-dessus, alors demandez-vous si vous êtes aujourd’hui là où vous voulez être ?

Si ce n’est pas le cas, c’est que peut-être, il vous reste des choses à apprendre.

Et enfin, demandez-vous ce que cela peut vous apporter en plus, si vous ne recrutez ne serait-ce qu’un nouveau distributeur par mois grâce à cette formation ?

Et si, en plus, vous pouvez lui apprendre à faire la même chose ?

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

Un…

Un arbre peut démarrer une forêt,

Un sourire peut démarrer une amitié,

Une main peut soulever une âme,

Un mot peut dessiner une vision,

Une bougie peut anéantir l’obscurité,

Un éclat de rire peut charmer les ténèbres,

Un espoir peut élever nos esprits,

Et…un choix peut changer votre vie.

Réfléchissez-y, un choix, juste un choix peut changer votre vie à jamais. En d’autres mots, votre vie d’aujourd’hui est le résultat de vos choix d’hier, mais avec de nouveaux choix, vous pouvez changer de direction à tout moment.

 

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !


Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

LIRE PLUS TARD - TÉLÉCHARGER EN PDF >> CLIQUEZ ICI <<
error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.