Dans le marketing de réseau, la plupart des gens passent la majorité de leur temps et de leurs efforts à recruter de nouvelles personnes, puis ils gâchent tous ces efforts en laissant le nouveau distributeur livré à lui-même, incapable de savoir comment faire, ni dans quelle direction aller.

Les professionnels du marketing de réseau ne font pas comme ça.

Ils déterminent de bonnes attentes, ils aident leur nouveau distributeur a obtenir rapidement des résultats et ils assistent leur nouveau distributeur, jusqu’à ce qu’il puisse prendre le relais et faire la même chose pour les siens.

Eric Worre explique dans son livre  “Go Pro – 7 étapes pour devenir un professionnel du marketing relationnel“, comment il a appris de son mentor de l’époque, Michael Nelson, à mettre en place une session de démarrage en 5 étapes.

Il s’était dit que, s’il arrivait à tenir ces mêmes sessions de démarrage, alors il pourrait probablement avoir les mêmes résultats que son mentor… et c’est ce qu’il a eu.

Alors, si vous aussi vous voulez avoir les mêmes résultats que les professionnels du marketing de réseau, voilà révélées pour vous les 5 étapes de la session de démarrage.

1ere Etape : Valider son choix

Il convient de valider le choix que votre nouveau distributeur vient de faire et de le féliciter pour ce choix, en lui précisant que c’est le bon et en l’accueillant chaudement dans votre groupe :

« Bravo Pierre pour ton choix et ta décision, c’est un excellent choix et à partir d’aujourd’hui les choses vont être différentes pour toi et ta famille ».

Cette étape doit rester très courte (pas plus de 5 minutes) et a pour objectif de le rassurer sur cette option qu’il vient de valider.

S’il avait encore des « rats » dans la tête, c’est le moment de s’en débarrasser !

2ème étape : Fixer les bonnes attentes

Beaucoup de personnes se lancent dans cette activité avec de mauvaises attentes, et ça, ça ne pardonne pas.

Que les attentes soient réalistes ou pas, le fait que ce à quoi les gens s’attendent ne se réalise pas, fait qu’ils abandonnent très vite !

C’est pourquoi il est urgent et indispensable de tout mettre sur la table avant même de commencer.

Voici donc les 3 choses qu’Eric Worre dit à ses nouveaux distributeurs

1/ Si tu réussis dans ce business, ce sera à cause de toi et pas à cause de moi, c’est toi qui va faire en sorte que ça arrive.

Et également si tu échoues dans ce business, ce sera à cause de toi et pas à cause de moi.

La réussite et l’échec dans cette activité dépendent uniquement de toi.

Je suis là pour te guider, je ne suis pas là pour travailler pour toi.

Travailler avec toi, pas pour toi.

2/ Ce que tu as besoin de comprendre, c’est que mon travail, c’est de t’aider à devenir autonome et indépendant de moi, aussi vite que possible.

Si je ne t’appréciais pas, je voudrais te garder dépendant de moi, tu serais toujours obligé de me poser des questions, de m’appeler, de te rapprocher de moi, d’avoir besoin de moi.

Si je t’apprécie réellement, si je tiens à toi, alors je vais t’aider à devenir indépendant.

Est-ce que tu es d’accord avec ça ?

Est-ce que pour toi c’est un bon objectif de devenir indépendant de moi ?

3/ Il va y avoir des hauts et des bas.

Quand tu débuteras ce business, il y aura des hauts et des bas.

Quand tu seras en bas, quand tu seras découragé, quand tu ne viendras plus aux meetings, quand tu ne te connecteras plus aux appels, quand tu “t’évaporeras”, comment veux-tu que je gère ça ?

Parce que cela arrivera. Cela arrive à tout le monde.

Alors, comment veux-tu que je gère ?

Est-ce que c’est ok si je t’appelle, est-ce que c’est ok si je te pousse ?

Comment veux-tu que je manage cette situation en tant qu’ami qui travaille avec toi et non pas pour toi ? »

Voilà donc ces trois choses qu’il est crucial de dire à vos nouveaux distributeurs :

  1. Réussite ou échec, ça ne dépend que de toi
  2. Ton objectif c’est de devenir indépendant aussi vite que possible
  3. Quand tu seras en bas et que tu “t’évaporeras”, comment veux-tu que je réagisse ?

Eric explique que cette approche est tellement plus intéressante que celle du sponsor enthousiaste qui explique à son filleul qu’il ne doit pas se faire de souci, qu’il s’occupe de tout, que tout va bien se passer etc.

Avec ce type de discours, le nouveau distributeur a tendance à se mettre en retrait et à attendre de son parrain, que les choses arrivent.

Tandis que cette mise au point permet au nouveau distributeur de comprendre qu’il va être coaché mais que l’objectif final est qu’il soit indépendant rapidement.

Il est important de lui rappeler que même s’il n’est pas seul en affaire, il est avant tout en affaire pour lui seul.

3ème étape : La check-list

Il convient d’avoir une check-list des différentes chose que votre nouveau distributeur doit faire pour avoir toutes les chances de réussir.

Chaque Compagnie a son propre guide de démarrage rapide ou malin, mais voici ce que vous y retrouverez essentiellement :

1. S’assurer que votre nouveau distributeur va commander les produits les plus appropriés pour son cas et selon votre Compagnie, vérifier s’il a besoin d’une commande automatique mensuelle pour être qualifié.

Cherchez à lui faire tester les produits avec lesquels il aura les meilleurs résultats afin qu’il développe un attachement émotionnel aux produits qu’il partage.

Pareillement, si votre Société dispose d’échantillons, vérifiez bien que votre nouveau distributeur a tout ce qui lui faut pour commencer du bon pied.

2. S’assurer que votre nouveau distributeur dispose des bons outils.

Vous savez à présent à quel point il est important d’avoir recours à des outils pour présenter votre activité et développer un grand réseau.

Passez en revue avec lui les différents outils dont il dispose et expliquez-lui dans quel ordre ils vont être utilisés tout au long du processus de parrainage (CD/DVD/Echantillons/Appels à 3/visio-conférences…)

3. S’assurer que votre nouveau distributeur puisse se connecter et sache naviguer sur le site de votre Compagnie et surtout dans son bureau virtuel pour passer des commandes, suivre l’évolution de son équipe, recevoir les messages importants, s’inscrire aux événements, s’inscrire aux webinars….

Souvenez-vous que votre objectif est de le rendre indépendant le plus rapidement possible.

4. S’assurer que votre nouveau distributeur a une compréhension basique de votre plan de compensation.

Il faut qu’il comprenne au moins comment accéder aux premiers échelons et ce qui se passera alors sur le plan financier.

5. S’assurer que votre nouveau distributeur comprenne comment il doit inviter ses prospects à prendre connaissance de sa nouvelle activité.

L’idéal est de lui faire un petit topo sur la différence entre prospecter et recruter ou de lui remettre une formation que vous aurez eue de vos leaders ou que vous aurez vous même enregistrée.

4ème étape : Etablir un plan d’Action

Mettez en place un plan d’action en fonction de ce que votre nouveau distributeur vous aura dit vouloir comme objectif, comme par exemple obtenir 500 €/mois dans 6 mois, ou quitter son emploi dans 2 ans.

Montrez-lui sur le plan de compensation les différents échelons qu’il devra atteindre et quand il devra atteindre chaque échelon pour qu’il arrive à ses résultats.

Encouragez-le à faire cela très vite, car il est important qu’il commence à voir des résultats concrets dans les 30 premiers jours de son lancement.

5ème étape : Arrêter la prochaine mission

Enfin, terminez par des « devoirs à faire ».

N’oubliez pas que votre nouveau distributeur ne sait pas trop par où aller, vous êtes donc là pour lui indiquer la prochaine direction et ce qu’il doit précisément faire.

Vous pourrez par exemple lui donner les liens de deux vidéos de formation : une sur « pourquoi faire sa liste de noms » et une autre sur « comment faire sa liste de noms », avec pour mission de les regarder et de vous rappeler le lendemain à 17 heures pour que vous preniez 1 heure ensemble afin de commencer sa liste.

Vous termineriez alors cette première réunion de travail, par en fixer une nouvelle, 2 jours plus tard, avec là encore des « devoirs » à faire pour cette date.

Vous ne devez jamais laisser votre distributeur sans missions précises, seul à errer.

Chaque rendez-vous de travail doit donc toujours se terminer par la prise d’un nouveau rendez-vous de travail et une mission à compléter.

La finalité de cette session de démarrage en 5 étapes est d’aider votre nouveau distributeur à passer la ligne.

Quand quelqu’un démarre dans le marketing de réseau il y a toujours une ligne entre la réussite et l’échec.

Et d’un côté de la ligne, il est plus facile d’abandonner que de continuer. Tandis que de l’autre côté, il est plus facile de continuer que d’abandonner.

Alors comment aider votre nouveau distributeur à passer de l’autre côté de la ligne ?

Tout simplement en l’aidant à :

  • Signer son premier partenaire,
  • Avoir son premier client,
  • Toucher son premier chèque de commission,
  • Assister à son premier grand évènement,
  • Se faire des amis dans le groupe,
  • Etre reconnu sur scène,
  • Grimper les échelons de l’échelle.

Voilà effectivement un beau rôle de parrain 🙂 non ?

Et si vous ne vous sentez pas prêt pour former votre nouveau distributeur, vous pouvez toujours avoir recours à la plateforme de formation en 90 jours au marketing de réseau – Formule90 – qui est à double usage : sponsor et nouveau distributeur 😉

Votre Savoir est un Pouvoir.

(A condition que vous l’organisiez selon un plan d’action précis et que vous le dirigiez vers un but défini !)

Bien cordialement.

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !
Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.