Un homme meurt et arrive aux portes du Paradis.

Saint-Pierre l’accueil et lui dit, «Entrez dans mon bureau et asseyez-vous, nous avons un nouveau programme. Ce nouveau programme est que maintenant, vous avez un choix.»

L’homme lui répond «Super, dites m’en plus.»

Saint-Pierre continue «Eh bien dans notre nouveau programme, vous pouvez aller en haut au Paradis, mais si vous préférez, vous pouvez aller en bas, dans l’autre endroit.»

L’homme marque une pause et dit «Je suis le genre de personne qui aime bien vérifier. Est-ce que ce serait ok si je pouvais jeter un œil sur chacun des endroits ? Je n’aimerais vraiment pas prendre une décision sans avoir tous les éléments en mains.»

Saint-Pierre acquiesce et conduit l’homme au Paradis ; il lui fait visiter les lieux pendant un bon bout de temps.

«Plutôt sympa ici» constate l’homme. «C’est calme, serein et reposant. Mais vous savez, je suis quelqu’un de plutôt actif, alors est-ce que cela vous dérange si on va voir l’autre endroit ?»

«Aucun problème» répond Saint-Pierre.

Ils descendent à l’autre endroit et poussent la porte.

Les lampes flashent, la musique est à fond, des gens boivent, dansent et s’amusent follement.

«Je n’en crois pas mes yeux ! Je n’aurai jamais cru que ce serait comme ça. Vous savez, j’étais un super fêtard en bas sur terre. J’aime vraiment cet endroit.»

Saint-Pierre sourit et dit «Okay, retournons dans mon bureau. Il est temps de prendre votre décision.»

L’homme retourne donc avec Saint-Pierre dans son bureau, s’assied et dit, «Eh bien le Paradis était vraiment super. Calme, reposant et serein. Mais je vous l’ai dit, sur terre j’étais vraiment un fêtard. Je ne m’attendais pas à ce que l’autre endroit soit comme cela. Franchement, je vais choisir l’endroit qui se trouve en bas.»

Saint-Pierre répond, «Nous acceptons votre décision. Descendons.»

Ils descendent, ouvrent la porte, mais cette fois ce sont des flammes qui en jaillissent.

Saint-Pierre pousse violemment l’homme dedans et claque la porte. Un gros costaud s’en empare et lui crie, «Voilà une pelle. Ramasse le charbon.»

Après avoir enfourné le charbon pendant une bonne vingtaine de minutes, l’homme s’arrête et se regarde.

Il est sale, il a chaud, et il transpire.

Il regarde alors le gros costaud qui lui a donné la pelle et lui dit, «Je ne comprends pas du tout. Il y a peu de temps je suis descendu ici et il y avait de la musique, des gens qui dansaient et buvaient. C’était tellement bien. Que s’est-il passé ?»

Le gros costaud se tourne vers l’homme et lui répond, «Ah, oui… eh bien, c’était notre présentation d’opportunité !»

La Morale

Cette histoire tirée du livre de Tom Big Al Schreiter «How to create a recruiting explosion» a bien évidemment une morale.

Les prospects ne sont pas des imbéciles, si on leur sur-vend notre opportunité on perd de notre crédibilité.

Nos prospects viennent à des présentations d’opportunité ou d’affaire pour entendre et voir une évaluation honnête. Ils ne veulent pas en voir la seule face «festive» dans une ambiance de carnaval.

Mettez-vous dans la peau de votre prospect et demandez-vous comment vous vous sentiriez si, à chaque fois que l’intervenant prononce une phrase, toute l’assistance applaudit ?

Vous repousseriez probablement votre décision en attendant de voir l’autre face, non ?

Ou, que se passerait-il si effectivement vous décidiez de signer ?

Dans quelques jours la réalité viendrait vous frapper de plein fouet, alors que vous commenceriez à réaliser le dur travail que cela nécessite afin d’atteindre ces revenus mirobolants annoncés.

Vous seriez probablement déçu et amer, non ?

Et ce n’est certainement pas la meilleure attitude pour débuter !

Alors, pouvez-vous éviter de Sur-vendre et malgré tout obtenir des résultats ?

Bien sûr, et vous pourriez même obtenir de meilleurs résultats en sous-vendant dans vos présentations.

Le fait de déprécier construit de la crédibilité. La crédibilité engendre de la confiance. Et la confiance est à la base de tout parrainage.

Ne dites jamais «Chaque distributeur devient riche !»

Dites plutôt :

«Mr le Prospect, cette opportunité est vraiment bien, mais uniquement si vous faites un effort. J’ai plusieurs distributeurs dans mon groupe qui font environ 10% d’efforts. Ils se découragent et n’atteignent pas les revenus qu’il est possible d’atteindre dans cette activité. Et comme ils ne s’y investissent qu’à 10%, je ne peux que m’engager à les aider à hauteur de 10%.

D’un autre côté, j’ai des distributeurs de mon groupe qui fournissent 100% d’efforts. Ils génèrent des revenus croissants et de la réussite. Et parce qu’ils s’y investissent à 100%, je m’investis également à 100% pour les aider à réussir.

Ensemble, nous faisons du bon boulot.

Vous tirez de cette activité, ce que vous y mettez.»

Maintenant la décision est entre les mains de votre prospect. Il sait que ce n’est pas «tout cuit».

Il vous respecte pour lui avoir dit la vérité, en partageant le bon et le mauvais.

Il sait que c’est son effort qui fera la différence et il ne viendra pas vous blâmer s’il ne travaille pas et qu’il échoue.

Sous-vendez toujours et vous améliorerez votre taux de parrainage. Les gens vous rejoindront s’ils reçoivent une information juste, avec le bon tout comme le mauvais.

Votre Savoir est un Pouvoir.

(A condition que vous l’organisiez selon un plan d’action précis et que vous le dirigiez vers un but défini !)

Bien cordialement.

Cet article vous a plu ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !


Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.