Dernier article de notre série consacrée aux histoires dans le marketing de réseau

N’oubliez pas que vous êtes payé pour partager des histoires, alors voilà une compétence à travailler et développer !

On a vu jusqu’à présent :

  1. Comment raconter votre histoire avec le produit ou service,
  2. Comment raconter votre histoire avec l’opportunité d’affaire,
  3. Comment raconter l’histoire de votre Société,
  4. Comment utiliser les histoires pour former votre équipe

Et aujourd’hui, nous allons voir comment partager vos histoires de marketing de réseau dans les médias sociaux.

Lancez votre activité sur Facebook

Sarah Robins, l’initiatrice de cette série d’histoires, explique qu’à chaque fois qu’un nouveau distributeur rejoint son équipe, il faut également qu’il se « lance » dans les médias sociaux.

Le jour où son kit de démarrage arrive, elle lui dit de se prendre en photo avec, ou le kit seul, mais avec des images intrigantes (sans tout dévoiler) et un commentaire amusant accompagné d’un hashtag(#).

Comme par exemple « La nouvelle activité de Maman » ou « Maman a une nouvelle activité ».

Si vous faites cela, en général vous verrez les gens vous encourager ou commenter et vous pourrez aller vers eux pour les remercier et leur préciser que, justement, vous vouliez leur en parler.

Partagez les témoignages

Vous pouvez également vous servir des médias sociaux pour partager les témoignages et raconter votre histoire produit ou les histoires d’autres personnes de votre Société.

Postez les témoignages de vos clients, avec leur photo – si vous avez leur autorisation – et taguez leur nom pour que ça apparaisse sur leur propre journal et que leur audience voit également votre post.

Pour information : pour taguer un nom sur Facebook, tapez votre commentaire et insérez @devant le nom. Facebook vous proposera alors une liste de noms, il vous restera à choisir celui que vous voulez taguer 😉

Vous pouvez également demander à vos clients de faire des photos avant/après et postez-les en taguant leurs noms.

Pareillement, n’hésitez pas à copier et poster des posts qui mettent en valeur vos produits et dites à votre équipe de faire la même chose.

Comment parler de l’activité ?

Et du point de vue de l’activité, comment faire pour ne pas avoir l’air de crier sur tous les toits « J’ai la meilleure opportunité du monde, rejoignez-moi ! »

Eh bien tout simplement avec les histoires, le « story telling » !

Allez chercher des histoires de réussite qui sont souvent postées sur le blog ou le site de votre Société et partagez-les sur votre mur, et s’il n’y en a pas, alors créez-les !

Ne racontez pas uniquement les histoires des grands leaders, mais des histoires de Mr et Mme tout-le-monde, qui ont pu changer de voiture ou s’offrir une croisière au Bahamas.

Il ne s’agit pas de partager des histoires d’argent et de combien ils gagnent, mais de style de vie et de l’impact de leur nouvelle activité sur leur vie de tous les jours.

Partagez les promotions, quand les gens gagnent une voiture ou un voyage, mais n’oubliez pas de raconter l’histoire des gens de tous les jours.

Et partagez également votre propre histoire

Lorsque vous êtes à des événements, faites des photos et racontez votre expérience ; lorsque les gens vous verront tout le temps vous amuser, ils voudront en savoir plus.

Et ensuite ?

Eh bien pour aller plus loin, vous le savez, il va falloir décrocher le téléphone !

Et pour cela, il va falloir demander le numéro de téléphone à vos nouveaux amis Facebook.

Mais attendez tout de même d’avoir créé une relation continue et suivie, avant d’envoyer un message personnel comme un de ceux en exemple ci-dessous.

Exemple de script

Voici pour vous aider, deux scripts tirés du blog de Sarah Robins pour vous montrer comment vous pouvez ensuite parler de votre activité, de manière directe ou indirecte.

L’approche indirecte

« Bonjour Sophie, j’espère que tu vas bien ! Je réalise que ce message est un peu impromptu, mais je sais que tu vis à Nancy et ce secteur est un secteur-clé pour le développement de mon affaire.

Il se peut – ou non – que tu y trouves un intérêt personnel, mais dans tous les cas, j’adorerai pouvoir te dire quel profil de personnes je recherche, dans l’éventualité ou tu connaitrais quelqu’un.

Est-ce que tu pourrais me communiquer ton numéro de téléphone ?

J’espère que tu peux m’aider et de toute façon j’adorerai discuter avec toi, même si ce n’est pas pour ça ! »

Puis embrayer sur des sujets personnels : « comment va ton fils, ses examens se sont bien passés ?… »

Et terminer par :

« 10-15 minutes me suffiront, car je suis sûre que toi aussi tu cours après ton temps !

Merci et je reviendrai vers toi la semaine prochaine si je n’ai pas de tes nouvelles d’ici-là. »

Une fois que vous l’aurez au téléphone, alors racontez votre histoire (comme vous venez d’apprendre à la rédiger dans les épisodes précédents !) et faites lui savoir qui vous recherchez (les 3 C) : Clients/Consultants/Connecteurs.

L’approche directe

Commencez toujours en personnalisant la conversation.

« Hey Marie, j’ai adoré la photo que tu as postée de Charlotte dans sa tenue de danseuse ! C’est toi qui lui a fait ce magnifique chignon ?

J’espère que tu ne vas pas croire que je suis folle, mais ton nom n’arrête pas de surgir dans ma tête, alors je me suis dit qu’il fallait que je suive mon intuition et que j’entre en contact avec toi.

Tu as probablement vu mes posts à propos de mon activité …… (mettre le nom) ?

Je dois vraiment te parler de cette affaire parce qu’elle prend rapidement de l’ampleur.

Je suis complètement transparente ici – j’ai fait une liste des personnes qui seraient dans mon équipe de rêve, et tu es tout en haut de la liste !

Avec ta personnalité et tes contacts, tu serais une superstar à ça !

Je pense que si tu es un peu curieuse ça vaut vraiment la peine d’en entendre un peu plus.

Alors dis moi si tu veux en savoir plus… pas de pression, uniquement des faits ! »

Quelques phrases clés pour terminer un message direct :

  • Même si ce n’est que de la curiosité, discutons ensemble,
  • Je crois vraiment que ça vaut au moins la peine d’entendre parler de cette affaire,
  • On peut juste discuter, pas de pression, uniquement des faits !
  • J’ai fait une erreur en ayant pas immédiatement sauté le pas lorsque j’ai entendu parler pour la PREMIERE fois de cette affaire.

Et pour aller plus loin, la semaine prochaine, nous verrons s’il vaut mieux utiliser une page personnelle ou professionnelle pour travailler avec Facebook.

Votre Savoir est un Pouvoir.

(A condition que vous l’organisiez selon un plan d’action précis et que vous le dirigiez vers un but défini !)

Bien cordialement.

Source :

How to Prospect Online (Online Lead Generation in Network Marketing)

Sarah Robbins Social Media Series

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !
Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.