Savez-vous qu’il existe une conversation cruciale que vous devez avoir avec vos nouveaux distributeurs pour optimiser la suite de vos relations ?

J’ai pu la découvrir dans une excellente vidéo d’Eric Worre (Network Marketing Pro), dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler.

Il est, je pense, un grand professionnel du marketing de réseau, sans bla-bla ni artifices, ou culte de la personne, mais seulement une personne qui doit son statut de Mentor à son travail et à ses valeurs.

Eric met des vidéos journalières sur son blog, d’environ 3 à 5 minutes, dans lesquelles il livre une partie de son expérience au regard de cette activité et donne des conseils qui sont toujours très pertinents.

Malheureusement pour nous autres francophones, c’est uniquement en anglais !

Alors, pour ceux qui ne maîtrisent pas « l’English »,  je vous propose un petit résumé de ce qu’il s’y dit. Ce sera certes moins vivant, mais tout de même instructif.

Bien, pour camper l’action, Eric nous raconte son histoire lorsqu’il a débuté dans le marketing de réseau, il venait d’avoir 20 ans et son premier mentor s’appelait Mike Nelson.

Il n’était pas dans son up-line, mais sur le marché ; il avait beaucoup de succès et Eric avait donc l’habitude d’observer et de noter tout ce qu’il faisait.

Ce Mike Nelson avait mis en place des jeux de rôle entre Parrains/Filleuls dans des interviews qu’il appelait « Game plan interview ».

Une de ces interviews portait sur une conversation cruciale qu’il était impératif d’avoir avec son nouveau distributeur.

Voici donc ce que son Mentor disait à ses nouveaux distributeurs :

Regarde, voilà ce que tu dois comprendre :

1/ Si tu réussis dans ce business, ce sera à cause de toi et pas à cause de moi, c’est toi qui va faire en sorte que ça arrive.

Et également si tu échoues dans ce business, ce sera à cause de toi et pas à cause de moi.

La réussite et l’échec dans cette activité dépendent uniquement de toi.

Je suis là pour te guider, je ne suis pas là pour travailler pour toi.

Travailler avec toi, pas pour toi.

La deuxième chose que son mentor disait à son nouveau distributeur était ensuite la suivante :

2/ Ce que tu as besoin de comprendre c’est que mon travail, c’est de t’aider à devenir autonome et indépendant de moi, aussi vite que possible.

Si je ne t’appréciais pas, je voudrais te garder dépendant de moi, tu serais toujours obligé de me poser des questions, de m’appeler, de te rapprocher de moi, d’avoir besoin de moi.

Si je t’apprécie réellement, si je tiens à toi, alors je vais t’aider à devenir indépendant.

Est-ce que tu es d’accord avec ça ?

Est-ce que pour toi c’est un bon objectif de devenir indépendant de moi ?

Enfin, la troisième partie de la conversation est la suivante :

3/ Il va y avoir des hauts et des bas.

Quand tu débuteras ce business, il y aura des hauts et des bas.

Quand tu seras en bas, quand tu seras découragé, quand tu ne viendras plus aux meetings, quand tu ne te connecteras plus aux appels, quand tu « t’évaporeras », comment veux-tu que je gère ça ?

Parce que cela arrivera. Cela arrive à tout le monde. Alors, comment veux-tu que je gère ?

Est-ce que c’est ok si je t’appelle, est-ce que c’est ok si je te pousse ?

Comment veux-tu que je manage cette situation en tant qu’ami qui travaille avec toi et non pas pour toi ?

Voilà donc ces trois choses qu’il est crucial de dire à vos nouveaux distributeurs

  1. Réussite ou échec, ça ne dépend que de toi,
  2. Ton objectif c’est de devenir indépendant aussi vite que possible,
  3. Quand tu seras en bas et que tu « t’évaporeras », comment veux-tu que je réagisse ?

Eric explique que cette approche est tellement plus intéressante que celle du sponsor enthousiaste qui explique à son filleul qu’il ne doit pas se faire de souci, qu’il s’occupe de tout, que tout va bien se passer etc.

Avec ce type de discours, le nouveau distributeur a tendance à se mettre en retrait et à attendre de son parrain, que les choses arrivent.

Tandis qu’en appliquant les 3 principes de la conversation cruciale, le distributeur va comprendre qu’il doit gagner l’attention et l’aide qu’on peut lui donner :

« oui, vas-y guide moi, je veux devenir indépendant et je veux que tu me pousses si je commence à me démotiver ».

Pour conclure Eric explique que cette démarche l’a beaucoup aidé et qu’il espère qu’elle pourra également nous aider.

Il termine en disant :

Il est important de démarrer correctement un nouveau distributeur et il est primordial d’agir en professionnel du Marketing de Réseau.

J’espère à mon tour qu’en ayant partagé cette vidéo et en l’ayant rendue accessible à ceux qui ne parlent pas anglais, je vous ai également apporté une aide.

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

Cet article vous a plu ? Faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous.

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !
Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

Commentaires Facebook :

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.