LIRE PLUS TARD - TÉLÉCHARGER EN PDF >> CLIQUEZ ICI <<

Brendon Burchard est classé numéro un des ventes au new-york times avec ses deux best-sellers «Le messager millionnaire » et « The charge ».

Il est également un coach de renommée internationale en matière de développement personnel et de marketing en ligne.

Je suis en train de lire son dernier livre sorti au mois de mai : « The charge : activating the 10 Human Drives that make you feel alive » et j’ai voulu partager avec vous ce pur moment de bonheur.

Une vie à 100 %

The « charged life » est difficilement traduisible en français, mais on peut imaginer que la batterie est pleine, on est à 100 %, on a une vie « chargée » (pas dans le sens « occupée » mais « énergisée »).

C’est une vie que l’on vit vraiment, ce n’est pas le tableau singulier d’une existence routinière dans un décor d’assurances et de certitudes.

Non, la vie qui mérite d’être vécue est la-bas, dans les champs de bataille escarpés qui mettent à l’épreuve notre esprit et notre volonté.

Alors, si vous voulez plus de vie dans votre vie et que Brendon vous inspire, continuez à lire.

Quand la volonté court-circuite la matière grise

Peu importe vos points de vue, les circonstances ou les opportunités dans la vie, vous avez toujours la liberté de penser pour choisir comment vous allez interpréter, expérimenter et en fin de compte dessiner votre monde.

Si vous pouvez croire à cela, alors vous pouvez stratégiquement choisir et créer une vie chargée.

Qu’est-ce qu’une vie chargée ?

Vivre une vie chargée c’est être engagé, énergique et enthousiaste, et c’est, sauf exception, ce que tout le monde recherche.

Une vie chargée est vraiment différente de ce que la plupart des gens vivent, non pas parce que c’est difficile à obtenir, mais parce que les gens pensent rarement à leur énergie à long terme et à leur engagement dans la vie, c’est-à-dire à leur niveau de charge.

Ils ne pensent pas à leur vie sous cet angle, car la plupart essaient de rassembler suffisamment d’énergie pour traverser leur laborieuse journée.

Beaucoup survivent d’une semaine à l’autre en attendant le week-end pour s’affaler sur le divan ou pour faire quelque chose qu’ils ont vraiment envie de faire.

Mais ce qu’ils ne réalisent pas toujours, c’est que d’avoir des vies «occupées» leur donne une vision de myope de ce qui est possible ou réel.

Les gens peuvent obtenir des transformations dramatiques de leur quotidien quand ils choisissent tout simplement de sortir de la médiocrité d’une existence passive, non engagée et creuse.

Quant aux gens qui ont déjà une vie heureuse, ils peuvent également élever leur niveau de bonheur à un degré qu’ils n’imaginent même pas.

Mais avant d’en arriver là, il convient de savoir quel type de vie vous vivez actuellement

Il est important de savoir où vous êtes aujourd’hui, pour que cela vous aide à vous rendre là où vous l’avez décidé.

Croyez-vous que votre GPS serait capable de vous guider à votre destination s’il ne savait pas où vous vous trouviez actuellement ? C’est la même chose pour vous.

Voyez donc dans quelle vie vous êtes. Brendon Burchard en définit 3.

1/ Une vie en cage

Beaucoup de gens vivent leur vie prisonniers de leur passé ou dans l’attente des autres.

Ils ne se sont jamais aventurés dans l’inconnu et n’ont jamais cherché à casser ou à franchir les barrières, qu’ils ont, ou que d’autres, ont placées autour d’eux.

Parce qu’ils ont laissé les autres – ou le passé – leur dicter qui ils sont, leur identité est piégée dans une toute petite boite constituée de croyances limitatives, et dans laquelle ils ne peuvent pas grandir.

Il y a seulement deux façons de sortir de cette cage.

La première c’est quand par chance, ou par fatalité, la vie chamboule tout ça (deuil, divorce, perte d’un emploi…) et explose notre confortable réalité, écrase notre cage tout en ouvrant sa porte pour de bon.

La deuxième, c’est avec la volonté, et ça demande un immense effort personnel.

Ça arrive quand on décide finalement de regarder au loin, au travers des barreaux, et que l’on s’aperçoit que la vie c’est bien plus que d’être enfermé dans la cage de quelqu’un d’autre.

Ça arrive quand on fait la seule chose qui permet à quelqu’un de suivre une destinée différente : se choisir consciencieusement une nouvelle image et une nouvelle vie et se battre au quotidien pour l’ancrer dans notre existence en alignant sans cesse nos pensées et nos comportements.

2/ Une vie confortable

Pour beaucoup d’entre nous, la vie n’est pas aussi terrible que la vie en cage.

On vit une vie confortable, on a maison, épouse(x), voiture et enfants. On se sent engagé et reconnaissant pour cette vie.

Et puis tout d’un coup on se demande :

– « Est-ce que c’est ce que j’ai vraiment voulu ? C’est tout ce qu’il y a ? Est-ce que j’ai fait trop de compromis ? Est-ce que je vis ma vie ou celle de quelqu’un d’autre ? Ne suis-je pas plus créatif, sexy, spontané, ambitieux, et marrant que ça ? ».

Et souvent notre cerveau nous répond, avec ce sentiment de culpabilité :

– « Tu ne sais pas la chance que tu as. Tu devrais être tellement reconnaissant. Ne pourrais tu pas être plus satisfait simplement avec ce que tu as ? »

Et on commence à se sentir piégé. On se demande comment on s’est retrouvé là et où sont parties nos ambitions et notre enthousiasme.

Alors, que vous soyez en cage ou confortablement installé dans votre vie, vous aspirez probablement à la même chose, c’est-à-dire plus de couleur, plus de diversité, de créativité, de liberté et de connections.

Bref, vous aspirez à une vie chargée, une vie à 100 %.

3/ Une vie chargée

Celui qui est en cage se demande :

– « Vais-je survivre ? »

Celui qui est confortable se demande :

– « Est-ce que je serai accepté et je réussirai ? »

Celui qui vit une vie chargée se demande :

– « Est-ce que je vis une vie inspirée et est-ce que je suis inspirant ? »

La personne « chargée », celle qui vit à 100 % ne ressent pas l’ennui de ceux qui ont une vie confortable, car elle ressent de la joie à relever de nouveaux challenges.

Elle voit le monde comme un lieu rempli d’opportunités infinies et excitantes pour grandir et progresser.

Elle vit et expérimente la vie qu’elle veut et ne court pas après la vie des autres.

Elle ne s’inquiète pas de faire des vagues, mais elle se préoccupe de faire ce qui est juste et qui a une signification.

Si elle suscite au passage de la controverse ou si elle heurte les sentiments, elle l’assume avec toute sa présence et son attention – mais elle continue à avancer.

En fait, elle apprécie le voyage, peu importe les obstacles qui se présentent sur sa route, car elle est enthousiaste à l’idée d’affronter les défis de la vie et de tracer sa propre destinée.

Contrairement aux personnes qui sont dans les deux autres vies, elle recherche des opportunités pour changer et grandir, car son credo c’est :

« Ne demandez pas ce que vous recevez du monde, mais plutôt qu’est-ce que vous donnez au monde ».

Beaucoup pensent que cette vie chargée n’est pas accessible à tous.

Mais pourquoi pas ?

Les «chargés» ne sont pas nés avec une ampoule vissée sur le haut de la tête. Ils ne sont pas différents des autres. Grand nombre d’entre eux étaient avant en cage ou vivaient une vie confortable.

Et puis un jour, ils ont réalisé qu’ils avaient fait ce qu’ils étaient supposés faire, qu’ils étaient devenus ce qu’on pensait qu’ils étaient supposés être, qu’ils vivaient comme on pensait qu’ils étaient supposés vivre.

Un vent de révolution est venu souffler sur leur sécurité, leur confort et leurs compromis, et les a envoyé vers de meilleures aventures, pleines de sens.

Ils ne sont donc pas différents de vous ou de moi. Et s’il  y a une différence, c’est dans la façon dont ils agissent et perçoivent le monde – et eux-même –  :

  • Peu blâment leur enfance pour leurs choix d’adultes,
  • Ils n’ont pas de rancune ou d’attachement envers le passé,
  • Ils ne sont pas distraits par le présent,
  • Et ils ne craignent pas l’avenir ou les obstacles inévitables que la vie leur met sur la route.

En cette façon, ils semblent effectivement différents des autres.

Et ce n’est pas chose facile car cela demande un travail constant pour être conscient de la façon dont ils réagissent et des réalités.

Ils travaillent sans cesse à leur «charge» et ils le doivent. Car ils travaillent à avoir les traits de caractère qu’on présume qu’ils ont.

Ces traits de caractère sont au nombre de 7, mais l’article se fait long.

Je vous propose donc de les développer dans le prochain article, si vous en émettez le souhait.

N’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires et vous verrez la semaine prochaine si vous possédez les attributs de ces personnes «chargées» qui vivent leur vie à 100 %.

Personnellement, je pense que les grands leaders du marketing de réseau, répondent incontestablement à toutes ces caractéristiques.

Alors, Brendon nous offre la possibilité dans son livre de devenir une de ces personnes, en activant 10 leviers humains ; c’est, je pense, une nouvelle voie pour ceux qui veulent aller plus loin dans leur activité de MLM.

Rappelez-vous : «le marketing de réseau, c’est du développement personnel déguisé en opportunité d’affaire !».

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

Notez dans les commentaires ci-dessous, si vous souhaitez connaitre les 7 attributs des personnes « chargées« .

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !


Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

LIRE PLUS TARD - TÉLÉCHARGER EN PDF >> CLIQUEZ ICI <<
error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.