Je vous ai demandé la semaine dernière de bien vouloir participer à un jeu de rôle…celui du prospect assistant à une présentation d’activité.

Vous avez été plus d’une centaine à me répondre (163 exactement – j’en profite pour vous remercier vivement -) et vous allez donc découvrir les résultats dans les lignes qui suivent.

Pour ceux qui n’ont pas pris part au jeu et qui veulent le faire avant de lire la suite, en voici les règles :

Le Jeu du Prospect

Imaginez que vous êtes un prospect assistant à une présentation d’opportunité.

Notez les 10 facteurs suivants, en fonction de leur importance, dans la décision que vous allez prendre de rejoindre, ou non, cette Compagnie.

Attribuez 1 au facteur le plus important pour votre choix, 2 au deuxième facteur motivant le plus important Etc…et 10 au facteur qui compte le moins dans votre prise de décision.

Attention, la note ne peut servir qu’une fois.

1 = ce qui compte le plus / 10 = ce qui compte le moins.

……… La littérature concernant la Compagnie

……… Le plan de compensation et les gains possibles

……… La formation fournie par la Compagnie

……… La personne qui fait la présentation

……… La gamme de produits

……… L’expérience de la Compagnie en matière de management

……… L’assistance de l’Up-line

……… L’image de la Compagnie

……… Les kits de distributeurs fournis

……… Être le premier dans le secteur

Ça y est ? Vous avez attribué vos notes ?

Alors passons à la suite

Avant tout, rendons à César ce qui appartient à César.

Ce petit jeu a été initié par Tom Big Al Schreiter dans un article intitulé «The Presentation Ratings Game».

L’objectif est de faire comprendre à toute personne qui présente son activité de marketing de réseau, que les prospects se désintéressent complètement de certaines informations et accordent beaucoup plus d’importance à d’autres.

J’ai trouvé amusant de vérifier si les francophones obtiendraient les mêmes réponses que Big Al aux Etats-Unis, mais surtout j’ai trouvé instructif de savoir à quoi s’intéresse, avant tout, un prospect.

And  the winner is….

Roulement de tambour….

Bon, on va commencer par les States, voici donc les résultats dans un ordre décroissant, c’est-à-dire du facteur le plus important dans la prise de décision, au facteur le moins important :

1. La personne qui fait la présentation

2. L’assistance de l’Up-line

3. La formation fournie par la Compagnie

4. Le plan de compensation et les gains possibles

5. La gamme de produits

6. Être le premier dans le secteur

7. La littérature concernant la Compagnie

8. L’image de la Compagnie

9. Les kits de distributeurs fournis

10. L’expérience de la Compagnie en matière de management

Et maintenant, pour les francophones, on obtient…… (toujours du plus important au moins important) :

1. La gamme de produits

2. Le plan de compensation et les gains possibles

3. L’image de la Compagnie

4. L’assistance de l’Up-line

5. La formation fournie par la Compagnie

6. La personne qui fait la présentation

7. L’expérience de la Compagnie en matière de management

8. Les kits de distributeurs fournis

9. Être le premier dans le secteur

10. La littérature concernant la Compagnie

Quelques différences tout de même et non négligeables… Définitivement une culture différente 😉

Alors que tirer comme conclusions ?

Je crois que la première qui s’impose c’est que lorsque vous faites vos présentations d’opportunité, surtout ne vous attardez pas sur le PDG, sa femme, ses 4 ravissants bambins, ses diplômes universitaires, les bureaux en verre, la naissance de l’entreprise en 1984 et le descriptif des 10 ans qui ont suivi….

La personne qui voudra aller plus loin pourra découvrir toutes ces informations le moment venu ; ce n’est pas ce qui va l’aider à prendre une décision au moment de la présentation.

Même chose pour les kits distributeurs en 12 formats, 10 formules et 15 Business Volumes différents.

Pour que votre prospect décide de rejoindre votre opportunité ou d’avoir encore plus d’information, votre présentation doit répondre aux 3 questions qu’il se pose.

Votre présentation doit répondre à ces 3 questions

Tout au long de votre présentation, le prospect a dans sa tête ces 3 questions :

1/ Qu’est-ce que c’est comme business (bien-être, télécommunications, finances, immobilier….),

2/ Combien je peux gagner

3/ Qu’est-ce que je dois faire pour gagner cet argent.

Et là bingo !

Regardez les réponses du sondage francophone :

En 1 : la gamme de produits, ça confirme bien que votre prospect veut savoir dans quel domaine vous êtes,

En 2 : Le plan de compensation et les gains possibles (Ah ces francophones… trop forts !)

En 3 : L’image de la Compagnie…bon là ça ne le fait pas… mais arrivent en 4 et 5 l’assistance de l’up-line et la formation, ce qui correspond bien à «qu’est-ce que je dois faire pour gagner cet argent» !

CQFD

Vous savez à présent ce que veulent savoir vos prospects.

C’est inestimable ! C’est une véritable boule de cristal qui vous donne une longueur d’avance.

Alors, profitez-en, laissez tomber toutes les caractéristiques techniques de vos produits, l’âge du directeur de la société, les recherches millénaires concernant le produit etc.

Faites en sorte que votre présentation réponde à ces 3 questions :

1/ Dans quel business vous êtes,

2/ Combien peut gagner votre prospect

3/ Qu’est-ce qu’il doit faire pour gagner cet argent.

A ce moment-là ils pourront prendre une décision et éventuellement demander à en savoir plus.

J’espère que cela vous aidera.

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

 

P.S : Petite mise à jour au 25 mars 2013 –  Jean-Philippe HULIN a prit le temps de m’écrire pour m’expliquer pourquoi mes chiffres étaient différents de ceux de Big Al (et de Jean-Philippe qui avait donc également et initialement participé à ce test).

“Dites, à propos des résultats que vous avez obtenus
sur votre blog, ils diffèrent parce que vos lecteurs font
déjà du MLM pour la plupart…

Ils ne raisonnent donc plus comme des prospects et
croient ce qu’on leur a enseigné : le produit/service est
ce qu’il y a de plus important… ^-^

C’est ce qui explique la différence entre vos résultats,
ceux de Big Al et les miens.

Tom et moi avons réalisé ce sondage avec de vrais
prospects qui n’étaient pas encore engagés dans le MLM.”

Merci Jean-Philippe pour cette explication qui me semble fort logique.

Et pour les plus curieux, vous pourrez retrouver les détails du test dans la video-formation # 3 de secrets de MLM “Psychologie des vrais pros du MLM”.



Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !
Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

Commentaires Facebook :

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.