Si vous débutez dans le marketing de réseau, vous avez déjà probablement vécu, ou plutôt enduré, les situations suivantes :

  • vous avez fait plus d’une heure de route pour rencontrer un prospect et lorsque finalement vous arrivez, il n’y a personne,
  • vous vous êtes surpassé dans la présentation de votre activité, vous n’avez jamais été aussi bon, et à la fin votre prospect vous lance qu’il n’est pas intéressé,
  • vous êtes persuadé que Marc sera parfait pour votre business mais dès que vous l’approchez, c’est la douche froide,
  • ça fait 5 fois que vous rappelez le même prospect pour parler de la présentation que vous lui avez envoyé par mail et à chaque fois il trouve une nouvelle excuse pour ne pas avoir eu le temps de la visionner,
  • votre prospect est enthousiaste et il vous fixe une date pour le rappeler afin de remplir ensemble le formulaire d’adhésion, et depuis ce jour vous n’avez plus jamais réussi à le joindre au téléphone,

Et on peut encore trouver bien d’autres situations émotionnellement douloureuses à vivre dans le marketing de réseau, non ?

Je sais ce que c’est, je les ai vécues, j’ai également perdu confiance et je me suis sentie complètement imbécile.

De la nécessité de qualifier vos prospects

Jusqu’à ce que je comprenne que tout le monde n’est pas notre prospect, contrairement à ce qu’on m’avait dit, et qu’il était inutile d’essayer de changer la vie de ceux qui ne voulaient pas la changer ou n’étaient pas prêts à faire ce qu’il fallait pour la changer.

C’est ce que j’explique ici.

Alors, pour m’épargner du temps et des baisses de moral, j’ai appris à qualifier les prospects avant même de leur parler de mon opportunité.

Comment qualifie-t-on un prospect ?

Tout simplement en posant des questions.

Voilà le genre de questions que vous pouvez lui poser :

  • Si je peux te montrer une façon de gagner un revenu complémentaire à ton salaire, et que tu te sentes à l’aise avec cette idée, est-ce que tu serais intéressé ?
  • Si je peux te montrer une façon d’avoir une augmentation sans avoir à la demander à ton patron, est-ce que tu trouveras 1 heure pour étudier cela ?
  • Est-ce que tu serais ouvert à un projet parallèle qui n’interfère pas avec ce que tu fais déjà ?

Et lorsque la personne vous répond oui, continuez à creuser en demandant Pourquoi ?

Pourquoi ?

Nouvelle série de questions :

  • Qu’est-ce qui a changé dans ta vie qui t’amène à t’intéresser à un revenu complémentaire ou à un emploi à domicile ?
  • Qu’est-ce qui t’as empêché jusqu’à présent de passer à l’action pour obtenir ce que tu désires (c’est-à-dire ce qu’elle vous aura dit juste au-dessus, reprenez bien ces mêmes termes «changer de voiture», «économiser pour les études des enfants»…) ?
  • A quel point es-tu prêt à t’investir et à entreprendre ce qu’il faut pour y arriver ?

Toutes ces questions n’ont qu’un but : déterminer ses peines, douleurs et besoins et voir si on est en mesure de l’aider.

Mais également voir à quel point la personne est désireuse de changer son quotidien.

Une fois que vous aurez fait passer votre prospect au travers de ce filtre, vous pourrez  (ou alors il ne faudra pas !) entamer votre présentation, envoyer votre lien ou inviter votre prospect à une conférence.

Il se sera lui-même vendu sur l’idée de passer à l’action pour obtenir ce qu’il désire.

Requalifier le prospect après la présentation

Il vous restera alors à le requalifier une fois qu’il aura vu la présentation pour s’assurer que vous pouvez réellement l’aider à atteindre ses objectifs.

Pour cela vous aurez 3 questions à lui poser :

1/ D’après ce que tu viens de voir et sur la base d’un temps partiel, tu aurais besoin de gagner combien par mois pour que cela en vaille la peine ?

De cette façon c’est eux qui déterminent le type d’opportunité qu’ils veulent, certaines personnes cherchent des opportunités à 400 €/mois, d’autres à 2.000 €/mois et d’autres encore à 10.000 €/mois.

Notez bien sa réponse (R 1).

2/ Environ combien d’heures par semaine peux-tu y consacrer afin de développer un revenu mensuel de ……… € (complétez avec R1)

Notez bien sa réponse (R 2).

3/ Tu serais prêt à travailler ……. heures/semaines (complétez avec R2) pendant combien de mois pour obtenir R1 ?

Avec ces 3 questions vous devez être en mesure de voir ce que vous pourrez faire et ce que votre prospect devra faire pour atteindre ses objectifs.

Si par exemple il vous annonce qu’il souhaite gagner 10.000 € en travaillant 2 H par semaines et ce pendant 2 mois, votre rôle de conseiller sera de lui dire que ce n’est pas raisonnable et que vous ne pourrez pas l’aider, sauf pour lui à revoir une des variantes ci-dessus (R1-R2-R3).

N’oubliez pas que vous êtes là pour conseiller-expliquer, pas pour vendre !

J’espère que ces quelques questions vous aideront à éliminer en amont toutes les personnes chronophages et que vous n’aurez plus à revivre des situations émotionnellement difficiles.

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

D’autres méthodes pour qualifier vos prospects ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous Wink.

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !
Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

Commentaires Facebook :

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.