Vous : « Pierre, est-ce que tu connaîtrais des gens qui seraient intéressés par mes produits ? »

Pierre : « Hum… euh… non, je ne pense à personne, je ne vois pas trop qui… mais bon, si je pense à quelqu’un, je t’appelle tout de suite ! »

Ouch !

Pas facile d’obtenir des recommandations, non ?

Et vous savez pourquoi ?

Et bien, c’est très probablement parce que vous n’avez pas posé les bonnes questions.

C’est pourquoi je vous propose de découvrir une véritable stratégie en 7 étapes qui va vous permettre de demander de l’aide à vos amis et clients de façon à crouler sous les recommandations.

Petit rappel préalable

Ce ne sont pas tant les gens qui sont sur votre liste qui comptent…

La réussite dans le marketing de réseau ne dépend pas uniquement de qui vous connaissez, mais également de qui ils (les noms de votre liste) connaissent.

En d’autres termes, ce n’est pas qui vous connaissez, mais qui vous ne connaissez pas encore qui pourrait vous faire gagner beaucoup d’argent.

Apprendre à “creuser” votre liste est une compétence cruciale que vous devez développer pour réussir dans le marketing de réseau.

Et le meilleur moyen de creuser, c’est en demandant des recommandations

Le problème

Mais le problème, c’est que trop peu de personnes ont recours aux recommandations dans le marketing de réseau.

Pourquoi ?

Principalement pour une de ces deux raisons :

  1. Dans l’excitation du moment, on oublie ! On dit au revoir à son prospect/client/ami et zut, flûte, on a oublié de demander des recommandations
  2. Mais plus fréquemment, c’est parce qu’on a peur de gêner ses amis ou clients, on a peur de leur demander un service, parce que si c’était nous qui étions à leur place… ça nous gênerait de donner le nom de nos amis… n’est-ce pas ?

La solution

Pour ce qui est d’oublier… je n’ai pas grand chose à vous proposer à part le Ginkgo Biloba, le morceau de ficelle rouge au bout du doigt – ou de tout simplement rappeler vos amis

Par contre, pour ce qui est de votre inconfort personnel, pour la gêne que vous ressentez en ayant l’impression de profiter des relations et contacts de vos amis, je vous propose de passer en revue les 3 principales raisons qui génèrent votre inconfort et/ou celui de vos amis, et le remède pour y mettre fin.

1ère source d’inconfort : Vous êtes gêné par rapport à vos produits ou à votre activité

Pour éviter cette gêne, vous allez tout simplement devoir soigneusement sélectionner les gens à qui vous allez demander des recommandations.

Ne demandez qu’aux gens à qui vous avez, DE FACTO, ou d’office le droit de demander !

Il est normal que si vous connaissez à peine la personne en face de vous, vous soyez gêné à l’idée de lui demander un service.

Par contre, il existe deux catégories de personnes à qui vous pouvez (et devez) TOUJOURS demander des recommandations :

1/ Votre famille et vos proches amis

Ces personnes tiennent à vous, tiennent à votre réussite et souhaitent donc vous aider dans votre activité.

2/ Vos heureux clients consommateurs

Une fois qu’ils ont utilisé vos produits et qu’ils sont devenus d’heureux consommateurs, ils deviennent de parfaits candidats à la recommandation.

Mais attention, vous devez patiemment attendre qu’ils aient eu des résultats et qu’ils soient ravis de leur expérience.

2ème source d’inconfort : Votre source a peur de ce que vous pourriez dire à ses amis

Les gens pourraient en effet rechigner à vous donner des noms de peur de ce que vous pourriez dire à leurs amis – et de peur d’avoir abusé de ce lien d’amitié sans leur consentement.

Vous devez donc les rassurer dès le départ, en leur expliquant ce que vous allez dire à leurs amis.

Le meilleur moyen de faire cela, c’est de leur lire le script de ce que vous direz mot à mot lorsque vous appellerez la personne recommandée.

Ce script mettra en avant de l’information, des bénéfices et non de la vente de produits.

3ème source d’inconfort : Votre source a peur que vous ne dérangiez ses amis

Toujours cette même peur de perdre ses amis ou l’impression d’avoir trahi leur confiance.

Le meilleur moyen de surmonter cette réticence, c’est de faire en sorte que la personne à qui vous demandez une recommandation soit super enthousiaste à l’idée que ses amis vont pouvoir profiter des mêmes effets bénéfiques qu’elle.

Si elle fait partie de vos fidèles clients, elle en sera aussi persuadée, et vous pourrez alors lui demander « y a-t-il une possibilité que certains de vos amis soient intéressés par ce produit ? »

Mais attention !

C’est un peu plus subtil que cela et pour le faire correctement, ça va vous demander un peu de travail supplémentaire.

Dresser un profil de recommandation idéal

Pour aider la personne à répondre à cette question « y a-t-il une possibilité que certains de vos amis soient intéressés par ce produit ? » il va falloir dresser le profil du client idéal.

Qui sont vos meilleurs clients ?

Qui sont ces personnes qui seront tout excitées à l’idée d’entendre parler de vos produits (ou opportunité) et des bénéfices procurés ?

Il est indispensable que vous ayez pris le temps de dresser un avatar de votre client idéal (âge, sexe, catégorie socio-professionnelle, situation matrimoniale, localisation, loisirs, groupes d’intérêts, traits de personnalité, habitudes, passions…)

Bien évidemment, vous n’allez pas citer la liste entière à votre source, mais 2 ou 3 caractéristiques du client idéal, pour l’aider à repérer les personnes adéquates lorsqu’elle passera en revue sa liste d’amis.

Cela pourrait ressembler à quelque chose comme :

«Au fait Pierre, voilà le genre de personne que nos produits aident le mieux, ce sont des femmes entre 35 et 45 ans, qui souhaitent perdre entre 3 et 5 kilos, qui n’aiment pas les salles de gym, qui n’aiment pas les régimes, qui aiment se faire plaisir avec des sucreries et des robes moulantes ! Je ne m’attends pas à ce que vous connaissiez une personne qui a toutes ces caractéristiques, mais si vous connaissez des gens qui en ont au moins deux ou trois, je suis certaine que ces personnes pourraient vraiment bénéficier de nos produits. Vous pensez à qui en premier ?»

Les 7 étapes de la stratégie pour crouler sous les recommandations

Bien, maintenant que le couvert est mis, nous allons pouvoir assembler tout ça et passer à table…

1ère étape :

Dressez la liste des personnes à qui vous allez d’office demander des recommandations (voir les 2 catégories citées dans la source d’inconfort #1)

2ème étape :

Préparez votre script et appelez cette liste pour prendre rendez-vous.

3ème étape :

Abordez le rendez-vous en expliquant votre objectif : obtenir 6 ou 7 recommandations

4ème étape :

Éduquez rapidement votre source de recommandation sur le produit ou l’opportunité : ce que c’est, pourquoi vous l’aimez, en quoi il est différent, les bénéfices, quelques histoires de réussite, comment vous développez l’activité par le bouche-à-oreille…

5ème étape :

Expliquez à votre interlocuteur ce que vous allez précisément dire à ses amis lorsque vous les appellerez (lire le script).

6ème étape :

Décrivez le profil type du consommateur idéal et demandez à votre source à qui elle pense en premier.

Si elle n’arrive pas à trouver suffisamment de noms, demandez-lui de faire défiler son répertoire téléphonique.

7ème étape :

N’oubliez pas le suivi !

Pensez à toujours rappeler votre source pour la tenir informée de vos résultats auprès de ses recommandations et si ses amis sont ravis, n’hésitez pas à lui demander de nouveaux noms !

Maîtrisez ces 7 étapes et vous aurez acquis la compétence indispensable pour réussir dans le marketing de réseau : « savoir creuser sa liste » !

Outre le fait que vous saurez aussi créer une liste perpétuelle et que vous ne serez plus jamais en manque de prospects !

Outre le fait que vous aurez trouvé le meilleur moyen de développer une base de consommateurs par le biais du bouche à oreille 😉

Outre le fait que… bon, je m’arrête là, mais je crois définitivement que si vous ne deviez maîtriser qu’une seule compétence, ce serait celle de savoir demander des recommandations.

Vous êtes d’accord avec ça ? N’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires 🙂

Votre Savoir est un Pouvoir.

(A condition que vous l’organisiez selon un plan d’action précis et que vous le dirigiez vers un but défini !)

Bien cordialement.

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !


Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.