Mais vous savez que si vous ne parlez à personne de ce que vous faites, vous aurez du mal à développer votre activité de marketing de réseau, non ?

Et cette peur vient probablement du fait que vous ne voulez pas qu’on pense que vous êtes ce genre de «vendeur» qui met la pression sur les gens.

Peur de ce que les gens vont penser de vous finalement…

Et en ce moment c’est les vacances et vous vous êtes peut-être dit « chouette, je vais pouvoir parler à plein de nouvelles personnes de mon opportunité ! »

Mais hélas, vous voyez le temps passer et vous n’avez toujours pas parlé à une seule personne…

Toujours ce même blocage qui fait que vous n’arrivez pas à ouvrir la bouche dès que vous êtes fasse à quelqu’un.

Vous souriez mais les mots ne sortent pas.

Quelques mots oui… mais pas ceux qui vont vous aider à développer votre activité !

Haut les cœurs, car avec la petite astuce qui suit, tout va devenir tellement plus facile et agréable et votre été va être top !

Changez votre état d’esprit

Si vous pensez que vous êtes devant une personne pour l’aborder et lui proposer quelque chose à acheter, alors c’est clair, vous serez mal à l’aise parce que vous vous sentirez «vendeur» avec un agenda en-tête.

Et du coup vous avez peur d’aborder les gens, parce que vous avez peur qu’ils vous assimilent à ces vendeurs insistants qu’on déteste tous et qui nous mettent mal à l’aise.

Vous devez donc impérativement changer votre état d’esprit.

Ainsi, pour que vous ayez envie de faire le premier pas et d’entrer en contact avec les personnes, voici comment vous devez penser.

Vous devez vous voir comme LA personne qui peut les aider.

Et cela marche aussi bien au téléphone qu’en face à face, et que ce soit avec votre marché chaud ou avec votre marché froid.

Etre un solutionneur de problème

C’est tout de même plus agréable qu’être un simple vendeur, non ?

Imaginez par exemple que vous soyez à un diner chez des amis.

Face à vous une personne que vous ne connaissez pas et à qui vous n’avez jamais parlé de vos produits ou de votre opportunité.

Vous ne savez donc pas si elle a besoin ou envie de ce que vous avez à proposer.

S’offrent donc à vous deux possibilités 

1/ Lui demander si elle veut en savoir plus sur quelque chose de génial. La plupart du temps vous aurez un «NON, je ne suis pas intéressé» et rien qu’à l’intonation de sa voix vous aurez compris que c’est ferme et définitif.

Et c’est le genre d’expérience qui ne va pas vous laisser un bon souvenir pour vos prochains contacts…

Ou alors, vous pouvez essayer cette option, qui est nettement préférable :

2/ Intéressez-vous à votre prospect en lui posant des questions.

Et il y a quelque chose qui va rendre le jeu des questions très plaisant et surtout déculpabilisant.

Vous vous souvenez du caméléon ?

Dans la négative je vous conseille d’aller relire cet article : Pourquoi il est important que vous vous intéressiez au caméléon.

Mais quelle est sa couleur ?

Votre objectif secret ici, va être de trouver la couleur de votre interlocuteur.

C’est tout, pas d’arrières pensées, juste savoir si vous parlez à un bleu, un vert, un rouge ou un jaune.

Et pour le découvrir il va falloir effectivement poser un certain nombre de questions et apprendre à écouter et pas seulement à entendre.

Au cours de la conversation vous découvrirez également que votre prospect a des problèmes, des besoins et des envies.

Vous aurez alors l’occasion de lui proposer de lui parler de quelque chose qui pourrait l’aider a régler ses problèmes, besoins ou envies.

Et vous verrez que de régler le problème d’une personne est nettement plus agréable que de lui demander d’acheter vos produits ou de rejoindre votre opportunité !

Alors on résume

Pour ne plus avoir peur de faire le premier pas et le premier contact, changez votre état d’esprit !

Vous n’êtes pas là pour vendre, donc vous n’aurez pas ces arrières pensées qui vous mettent mal à l’aise et qui font que vous n’arrivez pas à être naturel face aux personnes que vous croisez.

Vous êtes-là pour vous amuser et trouver la couleur de la personne.

Et pour ce faire vous devez lui poser les bonnes questions.

Et au travers de ces questions vous aurez accès à ses problèmes, besoins, envies…et vous verrez si vous avez une solution à proposer pour l’aider à les régler.

Et en plus, en ayant sa couleur, vous saurez exactement quel langage adopter, pour qu’elle comprenne tout de suite comment vous pouvez l’aider.

Allez-y, profitez-en, c’est les vacances et je suis certaine que vous croisez plein de nouvelles personnes en ce moment, alors, quelle sera la couleur de la prochaine ?

Votre Savoir est un Pouvoir.

Bien cordialement.

P.S : Si vous voulez devenir le maître des couleurs, n’hésitez pas à suivre les vidéos- formation de Jean-Philippe, n°s 7 et 8 qui sont entièrement consacrées aux couleurs – le langage secret des prospects.

Si vous aussi vous voulez devenir un Professionnel du Marketing de Réseau, Abonnez-vous à Formule90 - le meilleur système de formation en 90 jours pour bien démarrer dans le marketing de réseau !


Un j'aime ou un partage, c'est comme un sourire ou un merci... alors n'hésitez pas à me faire savoir que vous avez aimé cet article en le partageant autour de vous, cela compte beaucoup pour moi. Merci 🙂

Commentaires Facebook :

error: Alerte: Ce contenu est protégé. Merci de respecter les droits d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'auteur.